Le projet pédagogique De l'Ecole

Des outils pour une pédagogie active 

L’équipe éducative met en place plusieurs dispositifs qui :

  • donnent la parole aux enfants
  • développent leur autonomie
  • régulent la vie de groupe
  • ouvrent l’école sur l’extérieur
  • développent la curiosité
  • donnent du sens aux apprentissages
  • assurent une continuité de la maternelle au CM2

Des institutions misent en place au sein de l’école, sont régies par des lois de fonctionnement qui permettent d’assurer le bon déroulement en toute confiance. Parmi ces dispositifs, on peut citer :

« Le Canton » [le cantou]

C’est un lieu de regroupement matérialisé où les enfants se réunissent pour ouvrir et fermer la journée de classe, mais pas que! … Chacun peut s’y exprimer dans le cadre d’institutions pédagogiques qui sont des moments ritualisés du temps scolaire.

«  Come vas ? » / Comment vas-tu ?

Cette institution permet à chaque enfant d’exprimer son ressenti sur la journée écoulée, librement, avant de quitter l’école.

Ce moment dans le canton est mené par un enfant qui s’adresse à chacun lui demandant: come vas?

Au cours de ce moment, les enfants font à tour de rôle  un « bilan météo » de leur vécu de la journée:

Soleu, nivol, oratge (soleil, nuage, orage)

per de qué? (pourquoi?)

Libre à chaque enfant d’expliquer ou non  son bilan.

Peu à peu, l’enfant apprend à expliquer son choix surtout lorsque la journée s’est mal déroulée.

« Que de noù ?» / Quoi de neuf ?

Il se fait généralement le lundi, parce que les enfants y racontent leur week end ou leurs vacances, ou leur arrêt maladie.

Chaque enfant qui souhaite intervenir le fait savoir et lo/la regent/a prend note et distribue la parole.

C’est un moment d’expression libre de chacun avec une écoute attentive du groupe.

Après l’intervention, ceux qui le souhaitent peuvent régir et poser des questions.

Au fil de l’année, les enfants prennent progressivement en charge la gestion de ce temps de parole avec l’aide bienveillante du/de la regent/a.

 « Lo Conselh » / le Conseil

C’est l’institution la plus importante de la vie de classe, de la maternelle au CM2. Elle est un moyen de vivre l’éducation civique au sein du quotidien scolaire des enfants.
Cette institution est menée par un président (celui qui a la ceinture de comportement la plus élevée) dont le rôle est d’organiser les discussions, de donner la parole, de savoir faire un résumé de ce qui s’y est dit pour en tirer les conclusions et prendre des décisions. Il est aidé par un secrétaire dont le rôle est de prendre des notes dans le cahier du Conseil, d’écrire les lois et les décisions prises.

Le Conseil s’organise de cette façon :
Avant chaque ouverture de séance, il faut récapituler les lois du Conseil :
– je ne coupe pas la parole
– j’écoute celui/celle qui parle
– je ne me moque de personne
– tout ce qui est abordé au Conseil reste confidentiel sauf si le Conseil en décide autrement.
Il est divisé en rubriques où chaque enfant peut s’inscrire :

  • Les questions/demandes
  • Les critiques
  • Les félicitations
  • Les remerciements
  • Les informations
  • Les remarques
  • Les propositions

A tout moment, quand il y a besoin, le contenu du cahier du Conseil peut être récapitulé, afin d’aider les enfants à se remémorer les décisions et lois établies.

L’objet de cette institution est d’être acteur au sein de l’école :

  • savoir prendre des responsabilités,
  • trouver des solutions pour vivre mieux ensemble,
  • poser des questions dans un cadre sécurisant et respectueux.

C’est le début de l’apprentissage de la vie citoyenne !

– le conseil, œil du groupe :
Une mise en perspective de la vie de classe, afin d’en parfaire ses mécanismes
– le conseil, cerveau du groupe :
Instrument d’analyse et de critique, d’élaboration collective de la loi et des règles de vie. Instrument de décision, il est aussi une mémoire collective.
– le conseil, rein du groupe :
Une réunion d épuration de ce qui encombre, obstrue ou annule la vie collective et la production. Le conseil draine les énergies bloquées dans les tensions, conflits et inhibitions, les récupère et les réoriente.
– le conseil, cœur du groupe :
Lieu de recours où l’on parle au nom de la loi et qui permet la cicatrisation des blessures ou frustrations subies au cours de la semaine. Lieu de reconnaissance des progrès, des efforts, des réussites, donc lieu de re-dynamisation du groupe.

"Los mestiers"/ Les métiers

En début d’année, les enfants se regroupent pour discuter des métiers qui pourraient exister en classe. Ces métiers seront alors choisis et attribués par vote lors du conseil de classe.

Il s’agit de mettre en valeur la prise en charge par les enfants de tâches collectives.
Ainsi seront-ils :

  • responsable de la bibliothèque
  • responsable du tableau
  • responsable de la « cloche » pour retour en classe
  • responsable « messager »
  • responsable de la date
  • responsable de la météo
  • responsable du « codi bruch » (code sonore)
  • responsable du thermomètre des tissos
  • responsable nettoyage
  • responsable rengement
  • responsable espaces verts
  • remplaçant
  • etc…

Les métiers permettent de responsabiliser l’enfant, de le faire participer à la vie de classe et donc de le valoriser. Ils sont effectués lors de moments précis dans la journée, dans la semaine. Il s’agit aussi d’apprendre à l’enfant à être capable de garder une responsabilité sur le long terme. Pour chaque niveau, les métiers sont crées selon les compétences des enfants. Les métiers évoluent tout au long de l’année, en fonction des besoins de la classe.

« Los talhièrs » / les ateliers

Le système d’ateliers permet à l’enfant d’avoir des relations de groupe avec un ou deux enfants et de s’y situer, de choisir réellement selon ses désirs, ses goûts, entre diverses activités. Plusieurs types d’ateliers peuvent être proposés comme celui de la peinture, du théâtre, du chant, de la cuisine, modelage, collage entre autres…

« las cintas » / les ceintures

L’évaluation à Calandreta ne passe pas par les notes mais par l’autoévaluation (dite évaluation positive) réalisée par les enfants eux-mêmes: c’est le système des ceintures qui valorise la réussite sans stigmatiser l’échec. Ces ceintures sont progressivement mises en place au cours des différentes classes, à partir du cycle 2 (GS). La première est généralement celle de l’autonomie .Celle du comportement est également importante. D’autres ceintures existent en mathématique, écriture, lecture, orthographe…
Chez les petits, les progrès sont affichés à travers « lo tablèu de las capitadas e dels progreses ».

«Presentacion de causas / de lengas / de capitadas»

Presentacion de causas:

L’enfant qui veut amener un objet quel qu’il soit (livre, jouet, outil, document audio / visuel) le présente au groupe. Les autres enfants peuvent questionner ou réagir suite à la présentation.

Les objets présentés peuvent rester en classe une semaine, sur la table d’exposition.

presentacion de lengas:

L’enfant fait partager ses connaissances linguistiques (par exemple, bonjour en  islandais se dit « goden dagen »)

presentacion de capitadas:

L’enfant fait partager une expérience, une réussite nouvelle.

« Lo jornal » / le journal

Créé par les enfants, il est diffusé et permet de communiquer leurs créations (textes, dessins, reportages…), permet de donner des nouvelles de la classe et de l’école. Il donne du sens à l’écrit.

« la correspondéncia » / la correspondance

C’est un échange avec un autre groupe-classe ou une personne.
Elle se concrétise en premier lieu par une communication écrite et aboutit sur une rencontre.
Elle permet de placer l’enfant dans une situation concrète de rencontre, de création et d’exploitation de l’écrit.

« la moneda » / la monnaie

La monnaie est un moyen de régulation de la classe. Ses criteres d’usage sont déterminés en conseil, tout autant pour la valorisation des actions positives et des prises d’initiative que pour le non respect des lois et réglements établis par le groupe.

C’est un objet d’appropriation des logiques matémathiques et un outil d’appréhension des codes de la vie citoyenne.

Elle est là pour valoriser le travail, la tenue du cahier, les métiers, etc. Un nom et un logo occitans lui sont atribués par décision du conseil de classe.

« Lo merchat » / le marché

Lors de ce marché, les enfants peuvent vendre et acheter, avec la monnaie acquise, de petits objets fabriqués en classe ou provenant de la maison. Il donne du sens à la monnaie. Comme toute institution, celle-ci est soumise à des règles de fonctionnement.

« La boita de questions » / boite à questions

Cette boîte est destinée à recevoir tout au long de l’année les questions que se posent les enfants. Un moment institutionnel est dédié à l’ouverture de la boîte. Une des questions tirée au sort est partagée avec l’assemblée. Chacun est libre d’apporter son commentaire. Puis, avec l’aide du/de la regent/a, une recherche est effectuée si nécessaire pour nourrir la réflexion. Un enfant est missionné pour synthétiser par écrit les fruits de cette réflexion.

Les engagements des parents

Etre parent à la Calandreta, c’est s’engager dans la vie de l’école mais aussi, respecter le travail de l’enseignant, formé à la pédagogie Calandreta.

Vous pouvez vous impliquer au niveau de l’école mais aussi au niveau de la classe de votre enfant.
La collaboration parents – enseignants peut se faire sous forme pédagogique par :
– l’intervention de parents dans la classe pour l’animation d’activités comme des ateliers ou projets ponctuels.
– la participation aux réunions d’information pédagogique à l’initiative de l’enseignant
– des rencontres à thèmes
– l’accompagnement lors des sorties.

A Calandreta, les méthodes et les outils pédagogiques sont parfois très différents de ce à quoi nous sommes habitués, dans l’enseignement traditionnel.
Vous serez « confrontés » à des notions nouvelles, à des modes de fonctionnement qui vous étonneront, à des pratiques que vous n’aurez jamais vues à l’école.
Le travail des enseignants s’appuie sur des travaux et des recherches très sérieux et qui ont « fait leurs preuves ».
En cas de difficulté, de doute ou tout simplement de besoin d’éclaircissement, ces derniers sont toujours disposés à vous rencontrer. La Direction de l’école est également très disponible pour vous accompagner dans vos recherches d’informations.
Enfin, vous vous rendrez compte que les parents de l’école peuvent vous renseigner et vous parler de leur propre expérience.

Vous constaterez assez vite que les enfants intègrent rapidement les notions de confidentialité (un enfant qui raconte quelque chose de personnel au « canton » sait que son histoire ne sera pas racontée dehors), d’organisation propre (les règles de la classe s’appliquent à la classe, les règles de la maison s’appliquent à la maison), de respect (de l’autre, des règles de la classe, de l’environnement) et d’autonomie. 

 

L'équipe pédagogique

Les enseignants

Elsa

Enseignante en classe de maternelle

« Je travaille depuis 2 ans à l’école de la Calandreta en classe de maternelle. Je suis de formation éducatrice de jeunes enfants.
L’école maternelle est le point de départ du parcours d’un élève. L’enjeu est pour moi très important que l’enfant prenne plaisir à y venir. Je suis très heureuse de travailler au quotidien auprès d’enfants que nous voyons de jour en jour se transformer. L’organisation du vivre ensemble chez les touts petits me passionne et les valeurs telles que le respect, l’entraide et la solidarité sont déjà très importantes. Chaque enfant trace son chemin dans les apprentissages, et je m’efforce au quotidien de marcher avec lui et elle, accompagnée de notre super équipe d’aides maternels et de parents bénévoles. »

Rachel

Enseignante en classe élémentaire

« Soi estada ieu-meteis escolarizada en Calandreta quand èri enfant, e ai entamenat l’annada passada (2019-2020) la formacion titolada « Percors professionalizant en occitan per futur regent en Calandreta ». Dispensat pel centre APRENE e lo CFPO (Centre de Formacion Professionala Occitan) aqueste percors balha a l’estagiari, seguit pendent 4 annadas, totas las claus per èsser regent de las escòlas Calandretas.

L’annada escolara es doncas plaçada jol signe de l’immersion occitana e del bilingüisme, e aplicam en classa los metòdes de la pedagogia institucionala dins la mira de far de la classa un laboratòri comun d’aprendissatges e de descobèrtas. »

 

 

Les Aides Maternelles

Emma

« A l’aise avec le contact humain (surtout le petit humain), je suis attachée à l’idée de contribuer à l’évolution personnelle de chaque enfant. Grâce à eux j’apprends énormément en observant chacune de leur personnalité. Le travail d’équipe est pour moi le pilier dans une structure d’accueil pour apprendre constamment et acquérir de nouvelles connaissances, afin d’agir au mieux pour accompagner chacun des élèves au fil des ans, dans son développement personnel, physique, social, scolaire et affectif. »

Yohan

« Après des années dans le technique et l’industriel, j’ai eu la curiosité de travailler avec des humains, et c’est vers la petite enfance que je me suis tourné. J’ai travaillé quelques temps en crèche, et depuis l’année dernière j’accompagne des maternelles, et c’est un réel plaisir! »

Magali